25 avril 2000

La semaine Créative et Fantastique : Hector Berlioz, la cité des sens

Mardi 25 avril 2000

Ce jour-là, placé sous la présidence de Monsieur le Recteur d’Académie, un “parcours-évènement”, transdisciplinaire et culturel, a permis aux acteurs de la cité scolaire (élèves, personnels, parents, partenaires) de redécouvrir l’établissement.

600 collégiens, lycéens, étudiants et leurs professeurs ont réalisé avec beaucoup de talent des travaux et des expositions en arts plastiques, en musique, en cinéma et audiovisuel, en théâtre, en EPS, en patrimoine, en éducation civique et en action commerciale.

A l’aide de leurs 5 sens, les participants ont redécouvert cette architecture scolaire bientôt cinquantenaire. Ils ont été invités à s’y arrêter, à se laisser surprendre, séduire… Une manière poétique de garder en mémoire ces espaces appelés à se transformer dès 2001 pour mieux apprécier ceux de demain…

Le parcours de la cité des sens

  1. Entrée
  2. Éléments architecturaux
  3. Resserrement / dilatation
  4. La cour
  5. Espace tampon
  1. La courbe Xylophone
  2. Intérieur du lycée
  3. Le hall
  4. La cour
  5. Le buffet
  6. La sortie

La genèse

Le projet initial proposait d’installer, dans le cadre du projet d’établissement, un lieu entre les différents champs artistiques et culturels présents dans la cité Hector Berlioz, et de promouvoir ainsi la mise en place d’un pôle culturel expérimentale favorisant l’expression de la créativité des élèves.

En Janvier 1999, un premier texte signé par Jean-Philippe Baldassari et Monique Bergonhe proposait : «Nous cherchons à développer dans le cadre des options artistiques une réflexion à la fois commune et spécifique en Arts Plastiques et en Éducation Musicale autour des thèmes : Espace poétique et multimédia / Paysage et parcours sonore».

En juillet 1999, une visite au Château d’Oiron, initié par la galerie de France, fut à l’origine d’une proposition d’installation “in situ” dans l’architecture du lycée avant sa rénovation : installations en forme de parcours, résultat d’une synergie entre les différentes disciplines artistiques, élèves et professeurs. Le regroupement des enseignements artistiques (G.E.A.) fut mis en place le 5 octobre 1999. Le soutien de notre proviseur Monsieur Claude Baudoin fut immédiat, tant au niveau administratif qu’au niveau mis en place du projet tout au long de l’année et particulièrement les 24 et 25 avril 2000, journée-clé du projet en forme de “performance”. Les artistes intervenants ainsi que les partenaires (que se soit en Arts Plastiques, en Musique ou dans l’option Cinéma) furent sollicités ponctuellement. Les élèves des trois options furent, à plusieurs reprises réunis de thèmes ponctuels fédérateurs soit pour des conférences, soit pour des moments plus festifs.

Les intervenants, actions, réalisations

  • Jean-Bernard Mourey, historien de l’art et médiateur culturel dont les interventions eurent lieu les 16 novembre, 7 décembre année 1999 et janvier 2000 proposa une réflexion autour du thème suivant : “l’image plane, la surface et les plans, la profondeur ou l’épaisseur : une question de regard ?”
  • Le 4 janvier2000, Pierre Tilman, artiste-plasticien et écrivain, fit produire aux élèves des textes poétiques autour des cinq sens. Ces textes furent agrandis et installés sur le parcours accompagnés d’objets hétéroclites. Deux bandes sonores furent crées par l’option Musique à partir de ces ” objets artistiques “, sonorité en forme ” d’accompagnement “, questions et réponses vivantes et poétiques. Ces deux espaces mis en place par l’option Musique et l’option Arts plastiques représentent l’exemple type de la synergie que nous recherchons à mettre en place.
  • Le 11 janvier, Jean-Michel Knop, architecte des Bâtiments de France réalisa avec l’option Arts plastiques et l’option Musique, le premier parcours dans hors l’architecture du lycée. Ce croquis-plan proposait déjà une douzaine de ” stations ” pour des performances sonores et plastiques.
  • Le 25 janvier, Guillaume Paris, artiste vincennois, proposa aux élèves des options de porter un regard sur différentes performances qu’il avait réalisé autour des cinq sens. Son travail installé dès le début du mois de janvier au centre Pompidou dans ” jour de fête ” proposait des dispositifs très épurés ou vidéos et objets étaient sémantiquement liés. Travail autour de la perception du temps, du passage, de la répétition. Présentation de son projet ” H.U.M.A.N. W.O.R.L.D. “, musée imaginaire, objets théoriques et expérimentaux.
  • Le 29 février, Jacques Poli, peintre vincennois, nous invita dans son atelier, Atelier visité avec l’option Musique en 1999. Échanges positifs autour du travail de l’artiste sur le geste, sur sa démarche. Mise en place d’un projet : réalisation de deux triptyques “parfumés”. Synergie réalisée et réussie dans un atelier peinture du 3 au 8 avril entre les élèves de l’option et les élèves de l’atelier collège.
  • Le 14 avril, travail autour du détournement d’un espace architectural par la lumière noire avec Jean-Michel Knop.
  • Le 18 avril, réalisation de séances photo en noir et blanc sur un travail autour du corps, du geste. “Peintures primitives” et agrandissement de 1m sur 2m, puis travail sur leur installation dans l’architecture.
  • Le 24 Avril, Montage de l’ensemble des “objets artistiques” (de cinéma, de musique et d’art plastiques), performances et professionnalisme de l’ensemble des élèves, professeurs présents et de tout l’ensemble du lycée (intendance, secrétariat, ateliers divers, cuisine…)
  • Le 25 Avril, évènement en forme de parcours, végétal révélateur des expérimentations mises en jeu et livrées aux spectateurs invités ; Performance réussie pour l’ensemble de la cité Hector Berlioz.

La soirée fantastique

Les concerts

Le buffet (pour 200 personnes)

  • Naturel : Corbeilles de fruits frais, fraises, raisins, pastèques, ananas, oranges… Légumes frais, courgette, concombre, tomates, cerises, céleri…
  • Sucré : Mini tartelettes, mini choux, éclairs.
  • Salé : Quiches, feuilletés, pizzas. Bouchées, pains surprise, canapés.
  • Sucré/salé : Brochettes de fruits (sirop),viande au poisson. Barquettes, canapés. Brochettes de viande à l’ananas.
  • Épices : Olives pimentées. Brochettes macérées. Beignets de poisson.

Bilan interdisciplinaire

Par Mme Bergonhe, professeur d’Arts Plastiques au collège / lycée Hector Berlioz :

Le travail nous a permis en musique comme en arts plastiques de confronter nos pratiques et nos pédagogies. Le renvoi permanent écrit ou oral de la mise en place de cet énorme projet a favorisé nos stratégies. Les initiations proposées par le contenu de chacune de nos disciplines a permis une adéquation positive difficile à percevoir par l’ensemble de nos partenaires et de nos collègues. Par contre les élèves dans l’ensemble, au lycée comme au collège ont repéré ces “pratiques”.

Il y a, à travers le discours sur les bilans et les «objets artistiques» créés pour la semaine fantastique, une certaine volonté, un désir à vouloir se réinvestir, à nouveau, dans ce genre de projet; L’immense travail réalisé jusqu’à la dernière minute, par les divers participants, nous a malheureusement empêché de mettre en place une véritable stratégie concernant la sauvegarde des traces de l’ensemble des «installations». C’est en partie pour cette raison et pour répondre aux objectifs que je me suis fixée, que je souhaiterais avec l’ensemble de mes collègues, réinvestir d’autre lieux afin que les élèves ne considèrent pas ce travail comme une finalité mais en repèrent les enjeux de manière à adopter de nouvelles postures artistiques. Il est à noter que dans le contexte de l’option du BAC, cette posture qui consiste à déplacer des objets pour en modifier le sens, permet de mesurer les écarts.

Projets liés à ces “objets”

Le repositionnement de ces “objets” artistiques offre plusieurs possibilités :
Après une première réunion de bilan, il s’est avéré indispensable de produire soit un CD ROM qui regrouperait toutes les ” actions “, bandes sonores, films et photos et d’ouvrir sur internet un accès à cette banque d’images et de sons. En ce qui me concerne, les traces orthographiques des travaux de mes élèves sont nombreuses. Je souhaiterais en faire une édition et inclure le CD des créations musicales à ces objets. L’ensemble de ce travail sera proposé à la ville. Il s’agit de trouver un espace et de fidéliser ce genre d’action. Des contacts ont été pris avec le C.R.E.D.A.C ainsi que le C.P.I.F (centre photographique d’Ile de France) qui aimeraient ouvrir leurs portes à ce genre de performance (photo-musique).

Conclusion

Je pense que ce projet innovant et créatif, que se fut un lieu d’expérimentations indispensables à tous les dispositifs artistiques, où se sont croisées des pratiques culturelles, dans un souci d’exigences lié à la création contemporaine. Il inscrit de toute évidence dans la perspective des futures évènements qui s’auront lieu en 2003 : la construction du nouveau collège, la rénovation du lycée et le bicentenaire d’Hector Berlioz.

Remerciements

Nous remercions les artistes et professionnels :

Patrick Brouillet, Maquilleur Professionnel ; Christian Coudert, nomades audio-visuel production ; Sylvie dallet, Directrice du centre de recherche musicale pierre schaeffer ; Claude dudole, Sculpteur ; Géova Amorim da silva, Compositeur ; Mathieu Ferey, Directeur du conservatoire de Vincennes ; M. Hugues, chagnon sérigraphie ; Jean-Michel knop, Architecte des bâtiments de France ; Francis Larvor, compositeur ; Bernard Martin mourey, médiateur Culturel ; Guillaume Paris, plasticien ; Jacques poli, peintre ; Pierre Tilman, écrivain, Plasticien ; M. Rochel, société P.A.S. ;Karen rencurel, actrice-Théâtre de l’Aquarium.

Nous remercions aussi tout particulièrement :

Le rectorat de Créteil ; l’inspection académique du val de marne ; la ville de Vincennes ; la ville de saint mande ; le conseil régional d’Île-de-France ; le centre de recherche et création musicale Pierre Schaeffer ; le conservatoire de Vincennes ; studio le remorqueur de Montreuil… et tous les membres du personnel et de la communauté éducative de la cité scolaire H. Berlioz qui ont participé à ce projet ou qui l’ont soutenu.

Dernière mise à jour le